Ecosse Edimbourg Europe Royaume-Uni

Visite à travers les librairies d’Édimbourg

Édimbourg a vu naître, grandir et mourir de nombreux écrivains et surtout leurs plus grands chefs-d’œuvre. Ainsi, il n’est pas anodin que la ville ait été déclarée la première par l’UNESCO : Cité de la littérature. Un titre amplement mérité, puisque la ville attise la curiosité, cette ambiance impalpable qui donne l’inspiration aux plus grands écrivains.

Il est vrai que la culture, sous toutes ses formes, est présente à Édimbourg, mais la littérature est celle qui transparaît le plus ou dirais-je qui m’a le plus touchée. Ma seule envie est de revenir en août lors du Festival international du livre qui est parmi les plus réputés mondialement. Et puis, j’ai découvert l’histoire de ces écrivains reliés à la ville mais également à l’Ecosse.

Le fameux Sir Walter Scott (1771-1832) domine la ville avec son monument gothique, le Scott Monument, qui mesure 60m sur Princes Street. Aucun écrivain ne s’est jamais vu offrir pareil monument. Et puis, le panorama depuis le sommet est grandiose, à l’image de ses œuvres : « Waverley », « Ivanhoé », « La Dame du Lac » et tant d’autres… Une importance incroyable donnée à cet auteur, puisque même la gare centrale d’Édimbourg porte le nom de son roman, « Waverley », et est ainsi la seule gare au monde à avoir été nommée suite à une œuvre littéraire. Mais sa renommée est légitime au vu de ses livres qui ont propagé le mythe écossais de lacs et de guerriers, et ce, vêtus de tartan qu’il remis au goût du jour dans ses romans.

Pourtant, si les écrits de Scott s’enracinent dans les terres écossaises, on découvre un autre auteur, à la postérité incroyable qui ancre plutôt un roman aux abords de la mer : Robert Louis Stevenson (1850-1894) avec sa fameuse « L’île aux trésors », mais on ne peut citer cet écrivain sans parler également de son court roman « L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde », qui a bien des manières métaphoriques révèlent la pluralité d’Édimbourg.

Robert Burns (1759-1796) est parmi les premiers poètes écossais à se faire une renommée puis par devenir un symbole de l’Ecosse, principalement grâce à ses poèmes écrits en Scots, et surtout au fameux « Auld Lang Syne », qui est aujourd’hui un chant traditionnel de la Saint-Sylvestre. Comment ne pas mentionner également Sir Arthur Conan Doyle, le célèbre père du détective Sherlock Holmes, qui naquit à Édimbourg en 1859 et où il ressortira bachelier en médecine. D’ailleurs, le pub de la ville qui porte son nom est un des plus authentiques et jolis de la capitale écossaise. Mais revenons, aux écrivains, et ne vous inquiétez pas, je vous ferai une petite liste à la fin de l’article des meilleurs endroits où lire à Édimbourg (et oui, cela peut inclure des pubs).

La littérature contemporaine a également sa place en Ecosse et à Édimbourg, notamment avec Irvine Welsh et son fameux « Transpotting », Alexander McCall Smith et ses nombreuses séries policières ou Ian Rankin avec sa saga policière ayant pour héros l’inspecteur de police John Rebus, un inspecteur très influencé par le personnage ambivalent du Dr Jekyll et Mr Hyde… Bien que largement plébiscité de par le monde, Rankin reste attaché à Édimbourg où on peut le croiser au Oxford Bar, que fréquente aussi son anti-héros de fiction, Rebus. D’ailleurs, il paraît qu’il aurait aussi autrefois fréquenté l’Elephant House, un café où une jeune mère de famille sans le sous écrivait les débuts d’une saga qui allait la rendre internationalement célèbre, et ce grâce à un jeune sorcier… Et oui, Édimbourg est devenue la cité référence d’Harry Potter, et il est difficile d’imaginer qu’en 1997, seulement une vingtaine de personnes étaient venues écouter J.K. Rowling raconter son roman au Festival international du livre. Depuis, Harry Potter est partout à Édimbourg et de nombreuses personnes marchent sur ses traces, moi la première avec cet article :  Sur les traces d’Harry Potter à Édimbourg

Véritable muse pour les écrivains, Édimbourg est également un lieu où de nombreux scientifiques et penseurs ont vécu. Nous pouvons, pour ne citer qu’eux, mentionner Adam Smith, puisque c’est dans la capitale écossaise que le philosophe et économiste rédigea ses théories économiques, et nous ne pouvons oublier David Hume, un autre important penseur des Lumières écossaises. Sa statue, tout comme celle de Smith, trône dans Royal Mile et se fait toucher le gros orteil tous les jours par des milliers de touristes, et d’étudiants (oui je l’ai aussi fait…) à qui cela porterait chance avant d’entreprendre des études à Édimbourg.

Ce n’est donc pas pour rien que la capitale écossaise a été surnommé l’Athènes d’Ecosse, en référence à ce carrefour de culture, de savoir et d’échanges. Et je ressentis cette vibration, celle-là même qui me donnait envie de dévaliser les rayons des libraires afin de comprendre et de découvrir de nouvelles choses. Je voulais repartir avec tous les livres… de toutes les librairies.

Mais bon, avec déjà deux valises à mon arrivée et 4 mois d’échange dans le porte-monnaie me refrénèrent dans ma mission. Mais comme vous pouvez le constater ci-dessous, j’ai bien ramené une dizaine de livres.

Que vous soyez à la chasse aux livres ou que vous ayez envie d’une balade insolite dans les rues d’Édimbourg, je vous invite ainsi à une promenade dans la Cité de la Littérature. Vous retrouverez toutes les adresses directement dans chaque section, et la carte ci-dessous vous aide à vous faire une idée des distances entre chaque librairie. À la fin de l’article, je vous ajouterai quelques librairies que j’ai eu la chance de croiser au détour de mes escapades écossaises mais également une liste de lieux où dévorer un bon bouquin tranquillement (ou non).

La Bibliothèque nationale d’Écosse

George IV Bridge, Edinburgh EH1 1EW

https://www.nls.uk/

Récupérée ici

Je triche, car ce n’est pas une librairie, mais la bibliothèque nationale d’Ecosse est un endroit infaillible où trouver des livres. Située sur le pont George, elle n’est pas seulement magnifique sur le plan architectural, mais abrite aussi l’essence même de la littérature écossaise. Elle compte près d’un million de livres dont des copies de la Bible de Gutenberg et le premier exemplaire des travaux de Shakespeare.

Cependant, je n’ai pas pu m’aventurer dans les salles de lecture, ne possédant pas la carte de membre. D’habitude, j’adore aller étudier dans des bibliothèques, mais en Ecosse, le confort de certains cafés ou de ma chambre suffisait.

L’atout de la bibliothèque est qu’elle réussit à faire revivre, principalement le passé de l’Ecosse au travers de diverses expositions gratuites, dans le bâtiment principal. De plus, bien que ce ne soit pas une librairie, vous pourrez, à côté du café dans l’entrée principale, acheter parmi un vaste choix de titres écossais, un livre sur la région.

Edinburgh is a city of the mind. A writer’s city.”

 Ian Rankin

Armchair Books

72-74 West Port, Edinburgh, EH1 2LE

https://www.armchairbooks.co.uk/

Armchair Books est une institution d’Édimbourg. Ils décrivent leur boutique comme un “very nearly alphabetised chaos“, ce qui résume assez bien la situation.

Située juste à côté de Grassmarket, Armchair Books est ma librairie préférée à Édimbourg ! Littéralement, je pouvais passer des heures à fouiller afin de dénicher des éditions vintage ou me perdre dans ses passages rembourrés du sol au plafond de livres, attirée par de magnifiques couvertures de livre.  

À chacune de mes visites, il y avait toujours quelque chose qui attirait l’œil. D’ailleurs, cette librairie doit avoir la rare particularité d’être, peut-être, la seule de la ville qui se nourrit de sa désorganisation. C’est pour le client, un réel plaisir de naviguer et de chercher la perle rare dans ce sanctuaire littéraire emblématique. C’est justement ce genre de librairie où la notion du temps se perd et s’envie également puisque tout le temps du monde ne pourrait être suffisant pour lire tout ce qu’elle regorge.

Bien que complètement désorganisée au premier abord, on remarque rapidement que les rayons sont quand même classés par genre. On retrouve une multitude de collections, allant de la littérature anglaise classique (c’est ici que j’ai dégoté mon édition préférée de Jane Austen, Orgueil et Préjugés) aux livres de voyages et à des éditions économiques ou scientifiques sur divers thèmes.

Cet endroit est également le rêve des Instagrammer qui adorent s’y prendre en photo, mais ce fut pour moi plutôt un refuge pour l’amatrice de livres de seconde main que je suis. Mais il est vrai, que sans Instagram, et mes heures de stalkage, je n’aurais jamais découvert ce lieu et bien que les photos soient souvent magnifiques, en vrai l’ambiance est encore plus incroyable.

It is impossible to live in Edinburgh without sensing its literary heritage”

J.K. Rowling

Edinburgh Books

145-147 West Port, Edinburgh, EH8 9DP

edinburghbooks.net

Juste à côté d’Armchair Books, c’est la plus grande librairie de seconde main d’Édimbourg et on ne peut pas la manquer. Ce labyrinthe se trouve au coin de la rue West Port, et pour les visiteurs, c’est le Louvre des découvertes inattendues. Anciennement nommée West Port Books, cette icône excentrique d’Édimbourg s’adresse aux amateurs de livres de la ville depuis plus de vingt ans.

Il ne faut pas vous décourager par l’immense tête de taureau qui trône dans le magasin, c’est d’ailleurs son emblème. Aux premiers abords, cela ne me donna pas envie d’entrer, mais le propriétaire me vit hésiter sur le pas de porte et m’aborda. Il me demanda si je cherchais quelque chose en particulier, et je lui dis simplement que j’adorais découvrir les librairies dans les villes que je visitais. Il éclata de rire et me dit quelque chose, mais je dois avouer que je n’ai pas compris alors je ris avec lui (vous savez ce genre de situation gênante). Très gentiment, il me fit visiter d’abord la partie dédiée aux écrits écossais avant d’être interpellé par des clients. Avant de partir, il m’expliqua qu’il fallait absolument que je descende les escaliers afin de trouver des merveilles selon lui, au sous-sol…

Quand un inconnu vous dit de descendre dans sa cave, cela cache peut-être quelque chose… mais bon, je rigolai de cette pensée et descendis les quelques marches pour découvrir un labyrinthe d’ouvrages de tous les genres, contemporains ou anciens, et une impressionnante collection de partitions de musique.

Edinburgh is a hotbed of genius.”

Tobias Smollett

Till’s Bookshop

1 Hope Park Crescent, Edinburgh EH8 9NA

https://www.tillsbookshop.co.uk/

Till’s est une belle librairie près des Meadows qui est ouverte depuis 1986. C’est surtout son apparence extérieure qui attire en premier le regard, ce vert qui nous donne envie d’entrer. Et puis les mots bookshop ou books font toujours leur effet : celui de découverte qui pousse à passer le pas de la porte.

La librairie Till’s Bookshop est un trésor de trouvailles littéraires d’occasion de toutes sortes. À chaque fois que je suis entrée, je découvrais des nouveaux rayons et de nouvelles mises en scène, surtout vers Noël avec le joli petit sapin qui donnait un charme, une impression d’être chez soi au coin du feu à lire un bon bouquin alors qu’il neige dehors. Bon, il n’y avait pas de neige à Édimbourg, mais tout un éventail de romans et de classiques qui se vendent très vite.

Il vous faudra également vous aventurer dans l’arrière-boutique qui regorge de livres anciens et moins cosmopolites. Située sur la route de l’université d’Édimbourg, c’est aussi le repère des étudiants qui viennent y dégoter leurs lectures extra-universitaires. 

“[Edinburgh] is a city of shifting light, of changing skies, of sudden vistas. A city so beautiful it breaks the heart again and again.”

Alexander McCall Smith

Golden Hare Books

68 St Stephen Street, Edinburgh, EH3 5AQ

https://goldenharebooks.com/

Librairie indépendante, Golden Hare Books se distingue en plaçant la présentation du livre au cœur du design de sa boutique. Cachée à Stockbridge, il me fallut me perdre un peu avant de trouver la ruelle où elle se situait. Quand on aperçoit enfin le lapin, symbole de la librairie, et les jolies gravures dorées, on ne peut que rester, dehors, à admirer la devanture du magasin, tellement elle est jolie et tellement elle dénote dans le quartier résidentiel de Stockbridge.  

Quand finalement je me décidai à entrer, je tombai directement sur une employée qui me demanda ce que je recherchais et qui me dit qu’elle ne m’avait jamais vue là-bas. Comme pour d’autres librairies, j’expliquai simplement que je m’intéressai à découvrir les librairies d’Édimbourg et que celle-ci était parmi les plus jolies que j’avais vu. Nous discutâmes durant quelques minutes que je n’eus pas l’occasion de prendre de photos de l’intérieur avant de repartir.

J’appris que le personnel sélectionne avec soin les livres tout en proposant des sélections personnalisées pour les habitués. Et puis, autant je déteste être dérangée quand je fais du shopping par des vendeurs, autant dans une librairie cela ne dérange pas et permet souvent de découvrir des nouvelles pépites. Ainsi, au Golden Hare Books, le personnel vous accordera une attention particulière et c’est ce qui en fait finalement son plus grand charme.

And yet the place establishes an interest in people’s hearts; go where they will, they find no city of the same distinction.”

Robert Louis Stevenson

McNaughtan’s Bookshop & Gallery

3a-4a Haddington Pl, Edinburgh EH7 4AE

https://mcnaughtans.co.uk/

C’est la librairie la plus traditionnaliste, mais également la plus reconnue puisque c’est la demeure de livres rares et d’antiquités.

Elle semblait tellement formelle, avec son entrée vert foncée que je m’aventurais d’abord chez sa voisine Typewronger Books, puis je passais à travers un petit passage qui me fit arriver, en soi, à l’entrée de la librairie McNaughtan. Ce simple aperçu me transporta comme si j’étais dans une de ces magnifiques bibliothèques, avec des livres anciens et des reliures incroyables. J’ai toujours une fascination pour ces temples du savoir et de me trouver dans une petite librairie mais avec cette même impression me laissa un peu comme une petite fille émerveillée à la découverte d’un savoir inconnu, mais également d’Édimbourg puisque la boutique regorge d’objets en lien avec la capitale écossaise.

Du coup, je pense que je passai environ 1h à tout regarder, à imaginer un intérieur pareil dans un hypothétique futur chez moi, que je ressortis et en remontant Leith Walk, je me rendis compte que j’avais oublié de prendre des photos pour cet article.

Son compte instagram est incroyable!

Finalement, fondée en 1957, McNaughtan’s Bookshop & Gallery est la plus ancienne librairie d’occasion d’Écosse. C’est aussi le seul magasin ouvert d’Édimbourg à être membre de la Antiquarian Booksellers Association, la plus ancienne organisation professionnelle dans le domaine de la littérature ancienne.

“Edinburgh isn’t so much a city, more a way of life… I doubt I’ll ever tire of exploring Edinburgh, on foot or in print.”

Ian Rankin

Typewronger Books

4a Haddington Place, Edinburgh, EH7 4AE

http://www.typewronger.com/

Situé dans la section galerie de McNaughtan’s, Typewronger Books s’efforce d’optimiser l’expérience de lecture des livres. Selon l’heure de la journée, vous serez peut-être accueilli avec une tasse de café ou un verre de vin pour vous réchauffer en parcourant la collection variée de livres. Comme des touristes français monopolisaient la vendeuse, je n’eus pas droit au café qui m’aurait bien réchauffée au début du mois de décembre. Loin d’en tenir rigueur, je pus discrètement observer les rayons de cette librairie, axée plus contemporaine que sa voisine McNaughtan’s. Il est vrai que les deux univers côte à côte détonnent un peu, mais donnent un charmant mélange de la pluralité de la littérature.

Cette librairie d’Édimbourg propose de nouveaux livres de fiction et de biographies, ainsi que des livres indépendants moins connus d’éditeurs locaux. Pourtant, ce qui me fascina, fut les machines à écrire d’époque disséminées dans le magasin ! Tout en observant ces machines rétros, j’écoutais d’une oreille la conversation entre les touristes et la libraire. Je découvris que le propriétaire, en plus de vendre des livres, adore réparer les machines à écrire, d’où alors d’en trouver dans le magasin mais aussi d’où son nom de Typewronger…

“Here I stand at what is called the Cross of Edinburgh, and can, in a few minutes, take fifty men of genius by the hand”

Mr. Amyat

The Edinburgh Bookshop

219 Bruntsfield Place, Edinburgh, EH10 4DH

https://www.edinburghbookshop.com/

La librairie d’Édimbourg est l’une des boutiques à la mode de Bruntsfield, le quartier charmant qui se trouvait à 5 min de mon logement. C’est un endroit très agréable pour se promener et découvrir des cafés et des boutiques sympathiques. Cet endroit a été nommé Scottish Independent Bookshop 2018 aux British Bookseller Awards et a également été présélectionné pour Children’s Bookshop 2018 et UK Independent Bookshop 2018.

Je m’y rendis un samedi matin, puisque qu’elle se trouve sur le chemin pour aller à la bibliothèque du campus universitaire de Merchiston (qui fait partie de Napier University où j’ai étudié, mais je n’allais pas à ce campus pour les cours). Comparé aux autres librairies visitées indépendantes, le magasin fourmillait de personnes, et il était presque impossible d’essayer de trouver un livre ou d’explorer en paix. Cependant, cela montre un réel engouement pour cette librairie de quartier. Je pus me rendre compte quand même d’une large sélection de romans locaux et internationaux.

En soi, cette librairie propose les mêmes sélections que les franchises de la ville (Waterstone ou Topping Company) mais à une échelle peut-être plus familière. Par contre, les prix sont les mêmes… Cependant, elle propose une très large sélection de livres pour enfants, ce qui est intéressant pour les familles un peu plus aisées d’Édimbourg qui habitent dans le quartier.

“Edina ! Scotia’s darling seat”

Robert Burns

Lighthouse

43-45 West Nicolson Street, Edinburgh, EH8 9DB

https://www.lighthousebookshop.com/

Surnommée la librairie radicale d’Édimbourg, Lighthouse Bookshop se distingue à bien des égards, notamment par sa vision : Home of word power books.

Après avoir caressé quelques minutes Artemis, la mascotte de la librairie, je pus découvrir des rayons de livres qui racontent l’histoire de personnes « en dehors du statu quo ». Cette librairie est une sorte de plaque tournante politiquement engagée qui déborde de livres impliquant des sujets intéressants, tels la politique écossaise, l’environnement ou la place des femmes, et écrits parfois par des voix encore peu entendues, celles notamment des LGBTQ. De ce fait, cette librairie abrite également un éditeur écossais indépendant nommé Word Power Books.

Si vous êtes un peu curieux et que vous voulez découvrir de nouveaux sujets, peut-être un peu excentriques, mais très intéressants, Lighthouse sera votre librairie. Qu’il s’agisse de livres féministes, de poésie, de livres de cuisines ou encore de récits de guerre, elle fourmille de littérature de niche et contentera tous les esprits curieux. De plus, étant très engagée, la librairie organise de nombreuses conférences ou discussions autour de thèmes.

“It [Edinburgh] is a dream of great genius”

Benjamin Haydn

Topping & Company

2 Blenheim Pl, Edinburgh EH7 5JH,

https://www.toppingbooks.co.uk/

Topping & Company est l’une des plus récentes librairies de la ville. D’ailleurs, elle ouvrit ses portes au même moment que j’arrivai dans cette ville pour débuter mon semestre d’échange. no coincidence… Cette petite chaîne basée au Royaume-Uni a commencé à Bath avant de s’étendre à St Andrews, Ely, et maintenant à la belle Édimbourg.

La boutique se compose de trois étages avec des étagères qui s’élèvent jusqu’au plafond et propose un énorme choix de livres. C’est réellement le coup de cœur de cette franchise : les grandes échelles afin d’atteindre les livres. Ce sont ce genre de détail qui donnent tout son charme à une boutique.

C’est l’endroit idéal pour passer des heures à parcourir les étagères en vue de votre prochaine lecture, et vous pourrez également boire une tasse de thé gratuitement. Ce lieu est un rêve pour les amateurs de lecture, et j’ai eu l’occasion de voir la succursale de St Andrews, lors d’une de mes escapades. L’ambiance y était aussi très charmante, surtout avec le jeune bibliothécaire qui propose des cafés et son aide. Pour avoir l’occasion de vous y rendre, voici l’adresse : 7 Greyfriars Garden, St Andrews, KY16 9HG

“Edinburgh is an experience. A city of enormous gifts. Whose streets sing of history. Whose cobbles tell tales.”

Alan Bold

Elvis Shakespeare

347 Leith Walk, Edinburgh EH6 8SD

http://www.elvisshakespeare.com/home.php

Créer un mashup parfait avec un génial chanteur et un prolifique auteur ? C’est l’idée derrière le magasin Elvis Shakespeare, qui vend des livres et des albums de musique principalement mais également des DVDs ou d’autres fantaisies.

Cette boutique se trouve sur une rue qui mérite aussi qu’on délaisse les ruelles du centre : Leith Walk, puisqu’on y retrouve de nombreux détaillants ethniques et locaux ; des restaurants, des bars, des réparateurs de téléviseurs, des livres ou encore des disques.

Alors oui, cela ne paie pas de mine quand on arrive devant la porte du magasin, mais c’est aussi ceci la réalité d’Édimbourg, un charme peut-être plus discret, plutôt orienté ville du Nord, industrielle. Mais comme il ne faut pas juger un livre à sa couverture, je vous invite grandement à entrer dans cette caverne d’Ali Baba remplie principalement de disques et de tous les genres : punk, rock alternatif, dance ou encore indie.

“And when I come home (when I come home) yes I know I’m gonna be
I’m gonna be the man who comes back home with you
I’m gonna be the man who’s coming home with you”

The Proclaimers – I’m Gonna Be (500 miles)

Blackwell’s Bookshop

53-62 South Bridge, Edinburgh, EH1 1YS

https://blackwells.co.uk/bookshop/home

Cette chaîne de librairie est un intemporel de la ville et a une longue tradition de la vente de livres (première ouverture en 1879 à Oxford), pourtant je n’y mis les pieds qu’une seule fois. Le style est épuré et les présentations des livres sympathiques mais je ne découvris pas une réelle atmosphère propice à me faire découvrir des nouvelles choses.

“There’s all this stuff that is happening in Edinburgh now, it’s a sad attempt to create an Edinburgh society, similar to a London society, a highbrow literature celebrity society.”

Irvine Welsh

Waterstones

128 Princes Street, Edinburgh, EH2 4AD

98/99 Ocean Terminal, Ocean Drive, Edinburgh, EH6 6JJ

https://www.waterstones.com/

Il s’agit peut-être d’une chaîne britannique avec des succursales dans tout le pays, mais cette chaîne a quelque chose de spécial qui me fait toujours revenir et acheter. Je la découvris pour la première fois lors de mon séjour linguistique à Brighton et je me souviens encore avoir adoré y passer des heures à fouiner pour un livre, puis le lire au café de la librairie.

Ce fut la même chose à Édimbourg, surtout grâce à l’emplacement de celui de West End sur Princes Street et à sa vue imprenable sur mon le château au sommet de la colline depuis les fenêtres du café. Ce spot est réputé et il est très difficile d’avoir une place à la fenêtre, mais l’attente en vaut la peine. De plus, avec ses quatre étages de rayons remplis de livres, il est facile d’y passer une journée entière à découvrir toutes les sections, qui passent par la philosophie, la littérature, les romans policiers à l’ésotérisme ou encore la poésie. Étant une immense chaîne, vous êtes assuré de trouver votre bonheur.

Si vous êtes de passage à Édimbourg en tant que touriste, c’est aussi l’endroit idéal où se rendre afin de déambuler dans la section dédiée à l’Ecosse, et vous pourrez en savoir plus sur ce beau pays et sa culture.

“Edinburgh is alive with words.”
Sara Sheridan

Voilà un vaste aperçu des librairies qui donnent à la ville d’Édimbourg un cachet très littéraire. L’Ecosse n’est pas en reste et dénombre de jolies autres librairies à visiter. Lors de  mes escapades, je pus en voir certaines, souvent en tombant dessus par hasard en se baladant dans les villes.

Leakey’s Bookshop à Inverness

Church St, Inverness, IV1 1EY

https://www.facebook.com/LeakeysBookshop

Inverness est la capitale des Highlands, ces terres sauvages magnifiques d’Ecosse et je ne pensais pas découvrir dans cette ville, certes accueillante mais un peu froide, un des plus jolies librairies que j’ai eu la chance de visiter. Bon nous nous attendions pas non plus à visiter Inverness, sur notre itinéraire de notre week-end dans les Highlands, mais un pneu crevé après 1h de route nous fit tout remettre en cause.

Ainsi, ayant un petit moment à Inverness, j’avais découvert sur Instagram le Leakey’s Bookshop et j’emmena mes potes à la recherche d’une église. Une église oui, car elle fut transformée en librairie et est aujourd’hui saluée comme la plus jolie librairie du pays.

C’est en 1994 que les propriétaires décidèrent de convertir une vieille église gaélique en une librairie bordélique mais où la magie littéraire règne. Peu de changements ont été apportés au bâtiment depuis son époque en tant que lieu de culte et depuis l’extérieur, il ressemble à une église ordinaire avec de jolis vitraux.

Ce n’est qu’en entrant que l’on découvre un trésor de livres d’occasion, de cartes ou encore de gravures, qui donnent sur deux étages une ambiance un peu irréelle. Je n’aurais jamais pensé pouvoir découvrir un endroit comme celui-ci, et passé la petite déception d’un week-end rempli d’aventure dans les Highlands, je fus presque heureuse que le pneu creva et que le seul garage dans les environs pour remplacer un pneu fut à Inverness ce qui me laissa découvrir un endroit absolument fantastique ! Bon nos aventures durant ce week-ends furent assez folles, peut-être que cela fera un jour le récit d’un article ici.

Bouquiniste Books à St Andrews

31 Market St, St Andrews KY16 9NS

http://www.bouquinistebookshop.com/

Après avoir visité la filiale Topping & Company de St. Andrew, lorsque nous nous baladions tranquillement dans la rue principale de la ville, nous tombâmes sur une petite ruelle qui s’engageait vers le site touristique le plus connu de la ville, la Cathédrale de St. Andrews.

Cette ruelle, à elle seule, dégage le charme écossais, surtout également grâce à la librairie Bouquiniste qui est l’exemple même d’une boutique locale et accueillante.

Caledonia Books à Glasgow

483 Great Western Rd, Glasgow G12 8HL

https://www.caledoniabooks.co.uk/

Située sur la Great Western road à Glasgow, cette librairie familiale est un petit paradis où flâner est le terme adéquat afin de découvrir de nouveaux livres. Ce lieu de caractère est exactement ce que doit être une librairie d’occasion, avec une odeur de poussière et un large éventail de volumes intrigants sur les étagères légèrement chaotiques, avec notamment une section voyage au sous-sol incroyable.

Tous les sujets sont abordés, y compris des essais, des biographies, de la philosophie et des bandes dessinées du monde entier, avec des éditions anciennes et même quelques articles dans des éditions en langue étrangère comme le français. Il y en a pour tous les goûts et à un prix raisonnable.

Les livres sont empilés partout sur deux étages, mais ils sont bien organisés et l’endroit est propre et bien rangé. Et puis, je découvris surtout la signification du mot Caledonia qui en latin est l’ancien nom donné par les Romains à la terre située au nord de leur province de Britannia, au-delà de la frontière de leur empire: à ceci près, l’Ecosse actuelle.

Où lire un livre confortablement

Édimbourg regorge de cafés propices à la lecture d’un bon bouquin, mais également des bars ou encore des jardins. La liste ci-dessous n’est pas exhaustive mais ces lieux ont été personnellement testés et se prêtent à une petite séance de lecture.

  • Le café Strumpets
  • Un banc sur ma place préférée à côté du Museum’s Writer (endroit très sympa aussi pour découvrir les écrivains de la ville, ce musée est dédié à Sir Walter Scott et Robert Louis Stevenson)
  • Le bar Three Sisters mais dans l’après-midi et sur la terrasse
  • À Grow Urban avec un bon thé, au milieu de plantes
  • Sur un banc situé le long de la Water of Leith ou dans les jardins de Princes Street
  • Tous les cafés qui feront l’objet d’un article bientôt.

Finalement, j’ai une dernière petite surprise pour cet article. Édimbourg regorge de lieux secrets et insolites. Des lieux dont on n’aurait jamais deviné l’existence comme une petite salle de bibliothèque cachée parmi les étages d’un magasin de Princes Street. En effet, ce n’est pas à l’étage de la mode féminine que nous aurions pu penser trouver une vieille bibliothèque dédiée à un ancien Premier Ministre William Gladstone, et pourtant ! Rendez-vous au deuxième étage de Debenhams.

Je vous laisse avec ce mantra : La seule chose que vous devez absolument connaître est l’emplacement de votre librairie locale. Et vous, quelles sont vos librairies préférées ? Racontez le moi dans les commentaires.

Leave a Comment

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.